Le Fort National de Saint-Malo

Le Fort National a porté successivement, au cours des siècles, le nom de Fort Royal sous le règne des rois de France, de Fort de l'Islet pendant la Révolution et de Fort Impérial sous l'Empire.



Ce bastion de Saint-Malo est classé monument historique depuis 1906 et est une propriété privée depuis 1927.


A la fin du XVIIème siècle Louis XIV prends conscience de l'importance stratégique de Saint-Malo. C'est pourquoi il demande à Vauban, le grand ingénieur militaire, d'activer les travaux de défense de la cité Corsaire.



Vauban décide de transformer chaque îlot de Saint-Malo en sentinelle !


En 1682, les plans de Vauban sont dressés. Et c'est Siméon de Garangeau, Malouin qui a reconstruit les remparts de Saint-Malo après un grand incendie, qui commence l'édification du Fort en 1689. Jusqu'en 1743, le Fort est régulièrement modifié.



Les citernes du Fort :

Les citernes du Fort sont d'une contenance de plus de 50 000 litres. L'eau de pluie est recueillie dans les gouttières, s'écoule par un système de canalisation et est filtrée sur sable jusqu'aux citernes.


La soute à munitions :

Avec ses 3 à 5 mètres d'épaisseur de roc, la soute à munitions abritait les réserves de poudres et de munitions.




Plaque commémorative 1944 :

En août 1944, la ville martyre de Saint-Malo s'écroule sous les mitraillettes et les incendies. Par peur d'une rébellion, les troupes allemandes emmènent tous les hommes de Saint-Malo au Fort. Ils y restent enfermés pendant une semaine. En tout, 18 hommes meurent dans le Fort durant ce court laps de temps.



Un Fort chargé d'Histoire et d'histoires.



Fun fact :

Les saisonniers travaillant sur le Fort et proposant les visites guidées vivent sur le Fort au fil des marées car il n'est accessible qu'à marée basse !